Nuit de la donnée – Une plongée en profondeur dans les nouveaux modèles de données, talents et Intelligence Artificielle.

Nous sommes très heureux de partager avec vous les premiers retours sur le lancement de «Nuit de la donnée», nouvelle série d’événements qui s’est déroulée à Toronto le 10 octobre dernier.

La soirée d’inauguration a été organisée par le Conseil Marketing de l’IAB Canada en collaboration avec le Comité Données et Analytiques dans les bureaux de IPG canada. Le programme intitulé «Nouveaux modèles» a été conçu pour réunir les annonceurs dans un cadre informel pour se brancher sur le Graal du numérique et de la donnée.

Les conversations ont porté à la fois sur des cas d’utilisation de l’intelligence artificielle, sur un débat sain concernant la propriété des données et aussi sur le recrutement et la rétention des talents pour assurer la pérennité de l’ère de la donnée.

“L’événement a débuté énergiquement avec Darrin Porter, Directeur des relations avec les agences chez LiveRamp et Andrew Lo, Président-Directeur Général de Kanetix. Ils ont pris la parole pour passer en revue leurs propres modèles de données ; l’un étant un système ouvert, l’autre un système en circuit fermé, les deux modèles ayant des applications uniques.

C’était incroyable de voir l’impact que l’Intelligence Artificielle avait sur les expériences des utilisateurs dans le domaine des assurances.”

Notre panel de discussion était animé par Graham Moysey, PDG d’IPG Mediabrands Canada, qui a su stimuler et engager une discussion riche et dynamique avec nos panélistes : Lysianne Planche, Manager Senior, Intelligence marketing chez Loblaw Digital, Seif Khemaissia, Directeur des “insights” et Analytique chez INNOCEAN et Andrew Lo, Président et Chef de la direction, Kanetix.

La discussion autour de la question de la propriété des données a mis en avant les différences de point de vue et a suscité un débat animé! Certains panélistes pensent que le consommateur doit posséder les données et d’autres que les données appartiennent à ceux qui les ont extraites.
Cela a conduit à une discussion autour de l’idée que tout le monde en est propriétaire.

Au fil des discussions, il est devenu de plus en plus clair que la réglementation canadienne sur la protection de la vie privée aurait une incidence importante sur notre capacité à poursuivre le rythme actuel en terme d’innovation. Les modifications imminentes à la LPRPDE menacent la capacité de l’industrie à tirer parti des énormes investissements réalisés dans le traitement des données dans notre secteur.

La discussion a ensuite été orientée vers les talents. Tous les membres du panel se sont accordés pour reconnaître que le recrutement et la rétention de talents constituaient une préoccupation majeure présentement mais aussi pour les années à venir.